ATEX (Atmosphère explosible susceptible de devenir explosive)

Une ATEX (Atmosphère explosible susceptible de devenir explosive, par suite des conditions locales, opérationnelles ou autres…). L’art R422-43 définie l’atmosphère explosive par un mélange avec l’air, dans les conditions atmosphériques de l’emplacement considéré (atelier, réacteur…) de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, poussières ou fibres, dans lequel après inflammation, la combustion se propage à l’ensemble du mélange non brûlé.
Le principe de prévention du risque d’explosion repose sur :

  • Limiter l’émission de gaz ou de poussières(fuites) tout en veillant à la qualité de réalisation des ouvrages et en gérant leur maintenance
  • Supprimer la formation des mélanges explosifs en utilisant des outils adaptés aux locaux

Les secteurs les plus touchés par l’ATEX sont majoritairement : l’agro-alimentaire, les métaux, le bois, la chimie et pharmacie… Les accidents liés à l’ATEX sont à 60% des explosions dues à une mauvaise gestion de l’organisation par l’humain : encadrant défaillant ou absent, procédures absentes ou inadaptées, non-respect des consignes, mauvaise compréhension des procédures.
Dans la plupart des cas, les explosions sont suivies d’un incendie et 20% des explosions sont produites lors d’une intervention afin de lutter contre un premier incident.

Comment savoir que l’on est en présence d’une ATEX et quel(s) impact(s) ?

Pour être en présence d’une ATEX, 6 conditions doivent être réunies simultanément :

Pour qu’une ATEX soit réalisée la principale condition est d’avoir un combustible (gaz, vapeurs, poussières) et un comburant (l’oxygène de l’air).
Si nous nous trouvons dans un environnement de gaz ou de poussières, différents facteurs peuvent entrainer un danger d’explosion : la dispersibilité, la granulométrie, la température d’auto-inflammation, l’énergie minimale d’inflammation…
Également, il existe un danger d’explosion pour les entreprises qui produisent, utilisent ou stockent : des gaz, des liquides, ou encore des poussières susceptibles de former un mélange explosible avec l’air.
L’ATEX peut alors exploser lorsqu’un produit signalé par un pictogramme combustible est au contact : d’une flamme, de l’eau, de l’air… ou de par la création d’une électricité statique (frottements, transferts de charge, écoulement d’un liquide…)

Que dit la réglementation ?
Le personnel ainsi que les visiteurs doivent : être formés aux risques liés à l’ATEX, connaître les modes de protections concernés, avoir des compétences techniques, être informés sur les risques spécifiques à la zone concernée

La réglementation ATEX a pour objectif d’améliorer la santé et la sécurité des travailleurs exposés aux risques des atmosphères explosives
2 directives règlementent les « atmosphères explosives » :

  • Exploitants d’installations qui présentent des risques ATEX (Directive 1999/92/CE relative à al sécurité des travailleurs)
  • CONSTRUCTEURS de matériels ou assemblages destinés à fonctionner en zone ATEX (Directive 1994/9/CE relative aux appareils et systèmes de protection destinés à être utilisés en atmosphère explosible)

Les directives européennes :
– Décret n°2002-1553 : du 24 décembre 2002 relatif aux dispositions concernant la prévention des explosions applicables aux lieux de travail
– Arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail

Le Code du Travail :
– Article L4121-1 : l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs
– Article L4131-1 : Le travailleur alerte immédiatement l’employeur de toute situation de travail dont il a un motif raisonnable de penser qu’elle présente un danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé… Il peut se retirer d’une telle situation
– Article R.232-12-25 : Afin d’assurer la prévention, au sens du II de l’article L. 230-2, des explosions et la protection contre celles-ci, le chef d’établissement prend les mesures techniques et organisationnelles appropriés au type d’exploitation sur la base des principes de prévention suivants et dans l’ordre de priorité suivant

Que propose CERTIGO?

CERTIGO cette formation vise à évaluer les risques d’explosion mais également d’empêcher la formation d’une ATEX : de l’analyse fonctionnelle en passant par l’évaluation des risques, les mesures de prévention et enfin la rédaction du DRPCE.
Cette formation s’adresse à trois publics distincts :

  • ATEX niveau 0 : Personnel intervenant : Toute personne amenée à travailler en zone à risque d’explosion sans intervenir sur des équipements (électriques ou mécaniques) soumis à la réglementation ATEX (Technicien de nettoyage, peinture, manutention, calorifugeage, tuyauterie…)
  • ATEX niveau 1 : Agent d’exécution : Toute personne intervenant sur site à risque d’explosion, sur des équipements (électriques ou mécaniques) sous la responsabilité d’une Personne Autorisée de niveau 2 (technicien de maintenance, installateur, monteur, câbleur…)
  • ATEX niveau 2 : Encadrement : Personne encadrant les intervenants sur site et responsable « techniquement » d’une installation (chef de chantier, chef de travaux, chargé d’intervention, chef de projet…)

Réservez vos formations sur nos différents centres.

Demande de devis pour Professionnels

Demande de devis pour particulier

Identité numérique LA POSTE à créer obligatoirement

Vous allez être contacté par notre pôle particulier dans les plus brefs délais via le numéro de téléphone 04.37.20.28.95 ou par email